CMS WordPress

Parmi les produits pour créer un site Internet, WordPress est le plus populaire des SGC (ou CMS en anglais) à l’heure actuelle. La prise en main de cet outil est rapide et simple.

Mise à jour du 8 juin 2017

Présentation de WordPress

Pour présenter le CMS WordPress reprenons le début de l’article de Wikipedia :

WordPress est un système de gestion de contenu libre écrit en PHP et reposant sur une base de données MySQL. WordPress est surtout utilisé comme moteur de blog, mais ses fonctionnalités lui permettent également de gérer n’importe quel site web.

La communauté de développeurs est très importante et très active. Il dispose donc d’un nombre important de thèmes et d’extensions qui permettent de répondre à beaucoup de besoins.

Le site d’administration est très fonctionnel et l’édition des contenus des plus efficaces.

WordPress 4.6.1 Back-Office Editer une page

WordPress 4.6.1 Back-Office Editer une page

Dans la plupart des cas c’est le système à préconiser dans la mesure où tous les besoins du projet peuvent être pris en compte.

Consultez le site officiel en français pour obtenir plus d’informations sur ce produit et télécharger ce CMS.

Choisir son thème

Le thème est la partie émergée de l’iceberg. Il va permettre de gérer l’apparence de votre site Internet. Il existe une multitude de thèmes gratuits ou payants directement accessibles à partir de votre Back-Office. En dehors de l’aspect purement esthétique il y a quelques points d’attention plus techniques à prendre en compte.

Comme la version mobile d’un site est devenue indispensable il faut vérifier l’aspect « responsive » du thème, sa capacité à avoir un rendu lisible sur tous les terminaux.

Un point important et moins visible est la prise en compte correcte des données structurées. Cela permet aux moteurs de recherche d’interpréter certaines informations selon le standard Schema.org. Vous pouvez tester cet aspect avec l’outil de test des données structurées de Google.

Pour finir il est souvent essentiel de s’assurer que le thème vous permettra de créer une page d’accueil de type « Catalogue » sans programmation. La plupart des thèmes s’arrête à fournir une liste d’articles comme page d’accueil par défaut.

Parmi les thèmes que nous avons pu utiliser c’est MesoColumn qui répond le mieux à ces critères. Petit bémol, dans une problématique d’internationalisation, tous les aspects de la page d’accueil personnalisable ne semblent pas traduisibles simplement.

Les extensions (Plugins) indispensables

Les extensions, ou plugins en anglais, sont le point fort de WordPress. Elles permettent d’ajouter des tas de fonctionnalités côté Back-Office et Front-Office à ce CMS. Elles sont très nombreuses et permettent souvent d’éviter d’avoir recours à la programmation pour répondre à des besoins assez communs. Comme pour les thèmes vous pouvez ajouter des extensions directement à partir du Back-Office.

Parmi les extensions indispensables il y a celles qui vous aident en terme de SEO, de performances ou de sécurité.

Pour exemple voici quelques extensions que nous utilisons presque systématiquement :

  • Jetpack by WordPress.com
  • Google Analytics by Yoast
  • Yoast SEO by Yoast
  • WP Super Cache
  • Redirection
  • Akismet

Dernière version 4.8 « Evans »

Le version 4.8 de WordPress, nommée « Evans » en l’honneur du compositeur et pianiste de Jazz William John “Bill” Evans, est disponible en téléchargement depuis le 8 juin 2017.

Les principales évolutions sont les nouveaux widgets multimédia, les limites de lien en édition et la présence des événements près de chez vous dans le widget d’actualités WordPress.

Pour les développeurs il faut noter : le retrait du support des formats de fichier WMV et WMA, de nouvelles capacités multisites, une nouvelle API JavaScript pour l’éditeur de texte, la taille variable pour le Customizer.

La liste complète des changements est disponible en anglais ici : Codex WordPress

Suggestions de lecture

Infographie : 28 faits au sujet de WordPress

28 faits au sujet de WordPress