Sextorsion. Ce mot peut vous être totalement inconnu et pourtant, depuis l’été 2008, cette expression est monnaie courante pour quelques milliers d’internautes francophones. Bien que puni par la loi depuis 2014, ce type d’arnaque a encore fait plus de 15 000 victimes en 2019. Mais de quoi est-il question exactement ? Est-ce possible d’éviter ce type de délit et si oui, comment ?

Arnaques et chantage à la rançon bitcoin, un délit

Pour en savoir plus sur le mail de chantage au bitcoin, il est d’abord nécessaire de comprendre de quoi il s’agit exactement. L’escroquerie se présente sous la forme d’un e-mail de menace, envoyé par un prétendu pirate informatique qui se vante d’avoir infiltré votre ordinateur et de détenir des photos et vidéos à caractère pornographique de vous, obtenues par le biais de votre webcam, pendant que vous consultiez des sites de même nature par exemple.

Il va ensuite menacer de divulguer ces images, en jouant sur le sentiment de honte et de peur de la victime pour lui extorquer une rançon en bitcoin pouvant aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros. Le hacker peut envoyer un message à la victime depuis sa propre adresse email pour l’effrayer encore plus. La pression peut même aller jusqu’à la divulgation d’un des mots de passe de la victime. Si cela vous arrive, que vous ayez payé ou non, ne vous inquiétez pas : voici comment vous en sortir.

pirate webcam

La réaction à adopter si vous êtes victime

Contrairement à ce que l’on puisse penser, l’arnaque n’est pas si compliquée et difficile à cerner que ça : non, le pirate n’a pas infiltré votre système. La plupart du temps, il se contente de bluffer. Votre adresse électronique circule déjà sur internet car vous vous êtes inscrit sur des plateformes avec. Pour étoffer leurs listes d’adresses mails de distribution, des entreprises rachètent parfois ces coordonnées, qui sont parfois reprises par des hackers. C’est ce qui explique comment ils ont eu votre adresse.

Ils n’auront même pas besoin de capacités poussées pour modifier l’émetteur du message et vous faire croire qu’ils vous écrivent depuis votre propre adresse. Les cybercriminels piratent régulièrement les bases de compte de nombreux sites et obtiennent vos données, qu’ils s’échangeront ensuite entre eux. Si vous utilisez le même mot de passe pour la plupart de vos comptes, vous tomberez dans le piège !

Et justement si cela se produit et que vous avez déjà payé, contactez rapidement votre banque pour annuler la transaction et portez plainte, les démarches sont d’ailleurs citées sur le site du gouvernement. Si par chance vous n’avez pas encore payé, évitez de répondre à votre maître-chanteur, changez vos mots de passe et procédures de confidentialité, faites des captures d’écran pour conserver les preuves et surtout, portez plainte. Bien que la plupart du temps les victimes n’aient rien à se reprocher, voici tout de même les mesures à prendre pour éviter les risques :

  • sécurisez votre ordinateur à l’aide d’antivirus et des mises à jour fréquentes,
  • évitez les sites à caractère dangereux et illégaux,
  • variez vos mots de passe, bien que ce soit plus difficile à mémoriser. Vous pouvez avoir recours à des logiciels de gestion de mots de passe pour vous aider.
Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #613163
    Sébastien JOUVE
    Admin bbPress

    Vous avez été victime de ce phénomène ? Témoignez…

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.